DÉMARCHE

Mon désir est d’atteindre la mémoire et l’âme des gens. 

Démarche poïétique

Ma démarche est ancrée dans une quête identitaire et dans un processus d’individuation de l’être. Une quête spirituelle qui passe à travers mes mémoires, mon flux dans le temps et mes transformations. Mon geste est narratif, répétitif, possiblement dans une finalité cathartique. Ma pratique est en résonance avec la théorie de Kandinsky évoquant que les formes et les couleurs activent le processus de contemplation de l’âme et du corps. J’accorde donc une importance aux passages et aux rythmes chromatiques en exploitant la profondeur de l’espace et la matérialité de la forme et de la couleur, tout en demeurant dans la simplicité, la sensibilité et la délicatesse.

Optique, lumière, temps

L’optique et le mouvement jouent un rôle respiratoire, ils donnent vie à mes oeuvres. Ma technique de gradation de couleurs fait écho à celle des pointillistes. L’œil traite l’illusion d’optique et mélange par lui-même les couleurs de chaque fil que je tends. Les fils sont à la fois mes pigments et des fragments de mémoire individuelle et collective. Comme l’araignée et comme le moine engagé à travers un mandala, j’obéis à mon instinct, me laissant guider par l’inconscient. La finesse du fil rend mes installations presque immatérielles, comme une peau translucide laisserait voir les structures du corps ou comme des voiles subtiles qui l’habilleraient finement de couleurs. Telle une chorégraphe, j’entraîne mes fils dans une danse. Je travaille la rythmique pour qu’une musicalité émerge. Je déconstruis la lumière en superposant et juxtaposant de minces fils qui créent, selon les déplacements du spectateur, des jeux d’optique hallucinants et troublants par leur intense subtilité. Je suis engagée dans la démarche d’un geste physique qui pourrait être poursuivi jusqu’à l’infini. Ainsi, le temps est un élément qui traverse mes oeuvres comme si j’expérimentais une synchronisation avec un espace infini et indéfini. Étant investie continuellement dans une quête de la lumière et m’inspirant éperdument de la nature où je trouve souvent des réponses à des interrogations optiques et chromatiques, je tente de m’introduire entre les dimensions du visible et de l’invisible.

Intégration de l’art à l’architecture

L’Art, l’Architecture et l’Environnement exercent sur moi une grande séduction. De plus en plus, l’aspect expérientiel de mon travail s’inscrit d’emblée dans le concept d’installation. J’interroge l’architecture pour créer des relations entre l’oeuvre et l’environnement. Je délimite l’espace et lui crée des peaux. Je propose des installations et/ou oeuvres qui s’intègrent dans des espaces où l’extrême sensibilité de l’art s’harmonise avec l’architecture en ne changeant pas l’essence du lieu initial, et ce, en m’interrogeant sur le devenir de ce dernier. Je crois en un lien fort qui unit “Architecture et Art”, un lien qui génère une forme particulière de perception spatiale et psychique.

Participation du spectateur à l’oeuvre

Dans l’expérience du subtil que vivent les spectateurs, comme une nouvelle expérience de la lumière, ils basculent dans une autre réalité, «entre les fils de leur âme». Le regard du spectateur en pérégrination dans l’environnement demeure toujours en mouvement. L’œil chevauchant d’un fil à un autre, transforme les champs de perception et s’acclimate petit à petit à des longueurs d’ondes inattendues. Ces paysages colorés font jouir la rétine des yeux, miroirs de l’âme, et par conséquent le corps y participe. Ma démarche vise à faire vibrer le spectateur et lui permettre de vivre un processus déambulatoire autour de l’œuvre pour qu’il pénètre son espace méditatif personnel, qu’il se connecte à cet espace entre le visible et l’invisible, qu’il vive des émotions inconnues et non qu’il s’adonne à seulement décrypter mon intention. Mon désir est d’atteindre la mémoire et l’âme des gens par des perceptions chromatiques inhabituelles qui troubleront leur perception du réel.

CURRICULUM VITAE

EXPOSITIONS INDIVIDUELLES
2019 (À venir 24 octobre – 27 novembre) Transparence chromatique. Galerie AVE. Montréal
2019 (À venir 19 mai – 8 septembre) Transparence chromatique. Musée Marius-Barbeau, St-Joseph-de-Beauce
2017 Traversée chromatique entre les fils de l’âme. Complexe Jules-Dallaire, Québec
2015 Les mots de l’âme entre les fils. Maison des étudiants Canadiens, Cité Internationale Universitaire de Paris, Paris

EXPOSITIONS COLLECTIVES
2016 The Threads of the Soul (Obsolescere). The Commons Gallery, New York City

ART FAIR
2019 (À venir 11 septembre – 14 septembre) ARTch, Art comtemporain émergenant Square Dorchester, Montreal, Qc
2015 PrintFest. International Print Center, New York City

FORMATIONS ACADÉMIQUES
2015-2016 M.F.A Studio Art, New York University (New York, États-Unis)
2013-2015 MASTER Arts Plastiques et Sciences de l’art, Université Paris1 Panthéon-Sorbonne (Paris,France)
2009-2013 BACCALAURÉAT Histoire de l’art, Université Laval (Québec, Canada)
2007-2009 DEC Arts Plastiques, Cégep de Sainte-Foy (Québec, Canada)

COLLECTIONS PRIVÉES
2018 Jonathan Hopkins & Justine Pokoik, Annecy (France)
2017 Esther Guimont, Québec
2016 Martin Shnay & Hélène Brenkman, New York

BOURSE
2015-2016 Bourse d’étude (résultats académiques). Programme d’échange entre Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et NYU

PUBLICATION
2016 GIROUX GRAVEL, Florence. Les fils de l’inconscient: Vers une poïétique de la conscience (Mémoire de maîtrise). Paris, 2016, 139 pages.

IMPLICATIONS SOCIALES
2016-2019 Membre de la Plateforme de recherche Art & Flux. Président: Yann Toma. (Paris, France)
2014-2015 VP Art et Culture, comité des résidents de la MEC, Cité Internationale Universitaire de Paris (Paris, France)

EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES
2019 Enseignante en Arts Plastiques. École privée Saint-Jean-Eudes. Mandat de remplacement
2018 Création et programmation / cours internet d’arts plastiques de secondaire 4. Commission Scolaire de la Beauce-Etchemin
2017 Enseignante en Arts Plastiques. Commission Scolaire de la Beauce-Etchemin. Mandat de remplacement

TEXTES