Playing with the perception and the movement, Florence works with the notion of space by being interested in the multiplication of points of view experienced by the viewer. She creates works that explore spatiality in a dynamic of polarities between the materiality of structures and chromatic luminosity. The distance and proximity to the work reveal fields of illusion and unexpected wavelengths for the eye. In the experience of the subtle, a transparency is revealed. Captured between the dimensions of the visible and the invisible, where rhythmic, resonance and vibration merge.

Jouant constamment avec la perception de la profondeur et du mouvement,  Florence exploite la notion d’espace en s’intéressant à la multiplication des points de vue qu’expérimente le spectateur. Elle réalise des œuvres qui explorent la spatialité dans une dynamique de polarités entre la matérialité des structures et la luminosité chromatique.  L’éloignement et la proximité par rapport à l’œuvre révèlent des champs d’illusions et des longueurs d’ondes inattendues pour l’œil. Dans l’expérience du subtil, se dévoile une ​transparence captée entre les dimensions du visible et de l’invisible, où rythmique, résonance et vibration fusionnent.